Sisters (2016) de Jason Moore ou la question de la comédie

En cette semaine du festival de Cannes, nous avons décidé de ne pas parler d’un film du festival de Cannes. Hé oui, c’est comme ça que ça marche…

Bon sérieusement, notre critique aujourd’hui portera sur le film Sisters. Enfin, le « sérieux » ne semble pas vraiment de mise dans le dernier film de Jason Moore (The Hit Girls ou en d’autres mots, Pitch Perfect premier du  nom)…

Le pitch est assez simple. C’est l’histoire de deux sœurs présentant plusieurs points de divergences. Des différends qui trouvent leur source dans leur vision de la vie. Maura essaye de mener une existence paisible en s’investissant davantage dans ses activités professionnelles.  Kate est la grande fêtarde profitant des moments de la vie. Malgré tout, ces deux phénomènes vont s’allier au moment où elles apprennent que la maison familiale va être vendue ! Dans un esprit nostalgique, les deux sœurs décident d’organiser une grande soirée avec d’anciens amis. Bien évidemment, l’évènement va complètement échapper à leur contrôle…

Ce Sisters n’est pas un monstre en termes d’originalité, surtout quand on voit que l’intrigue est un réchauffé du fameux Projet X. Néanmoins, il a le mérite d’apporter des notions et mécanismes le rendant assez intéressant.

Le point le plus important est le duo d’actrices. Tina Fey et Amy Poehler cassent littéralement la baraque. Ces figures de la comédie américaine arrivent à elles seules à porter le film. Le savoureux choc entre stéréotypes « Old school », vision actuelle et liens familiaux donnent une certaine dimension à Sisters. Nous voyons bien que le but n’était pas de ressasser bêtement un concept ayant fait fureur. 

L’utilisation de Tina Fey et Amy Poehler peut être vue comme un message de réaffirmation. Expliquons. De nos jours, les comédies outre-Atlantique sont souvent portées par des jeunes nouveaux qui usent du genre en tant que tremplin vers d’autres cieux (l’un des exemples récents est Bradley Cooper mais bon, la vraie liste est beaucoup plus longue). Les anciennes stars de la comédie ont, quant à elles, disparu de la circulation (Eddy Murphy) ou se sont reconverties. Fey et Poehler sont dans une sorte d’entre deux. Elles ne sont plus toutes nouvelles mais ne sont pas encore des anciennes. Leur statut leur permet donc de mélanger un humour version 90’s/2000 avec tous les excès des années 2010. Il y a comme un appel au Buddy Movie dans une perspective générationnelle mêlée à un rappel des fondamentaux du divertissement. 

Sisters est donc efficace dans sa manière d’aborder le thème de la fête incontrôlée cependant, c’est bien le seul point réellement innovant du film…

Si l’on prend la technique, le réalisateur Jason Moore n’a pas vraiment poussé très loin. Pour faire simple, nous dirons que ça reste assez académique et ancré dans les standards imposés par les comédies Made in America (là nous parlons des comédies ouvertement revendiquées, et non des comédies usant d’humour de situation ou d’humour au second degré). Ce seul point confirme un fait, c’est que maintenant les comédies semblent se concentrer exclusivement dans les blagues et la force des acteurs, un peu à l’image des films actions. Ce qui est fort dommage, car c’est un genre qui sait fédérer et transcender les différences d’âges. Mais au fond n’est-ce pas le vrai problème de ces films ? Aujourd’hui, lorsque l’on regarde les œuvres oscarisées, on voit qu’elles se dirigent vers un public spécifique (et surtout adulte), ainsi, est-il possible de faire passer le comique dans ce genre ? Avec le temps, on dirait que c’est chroniquement impossible…

Revenons-en au film en lui-même. Pour les fans de « grand cinéma » ou les fans de l’humour à la française, nous vous conseillons de passer votre chemin. Pour ceux qui veulent passer un bon moment à rigoler et à enchaîner les points de côtés, nous vous conseillons d’y aller et de partager ce moment à plusieurs.

Il est vraiment dommage que des personnalités comme Tina Fey et Amy Poehler soient relativement peu connues dans l’hexagone, mais bon, on ne va pas s’auto blâmer car dans le sens inverse, beaucoup de nos comiques fétiches (Coluche, De Funès ou Bourvil) sont inconnus internationalement… Comme quoi, chacun aime ce qu’il veut aimer.

Finissons avec la note. Des notes sont possibles. En tant que moments de rigolade, c’est un 3,5, ou un 4 étoiles. En, tant que film à part entière, c’est un 2, ou peut-être moins selon les avis…

Sisters est donc typiquement américain et n’a pas honte de cela. D’ailleurs, il faut souligner que le film est sorti en même temps que Star Wars, ce qui ne l’a pas empêché de claquer plus de 87 millions de dollars au box-office, (d’après les chiffres de Box-office Mojo), pour un budget de 30 millions. La preuve que le public en général aime la comédie, pourtant la tendance veut nous faire penser que c’est un genre en voie de disparition… 

Les commentaires sont fermés.