Six mots pour Adrien Huntzinger : Immersion en pays imaginaire et mystérieux

Connaissez-vous le Strada Café ? Ce petit café cosy, divisé en deux parties – une sur chaque rive de la capitale – offre aux épicuriens de charmantes occasions de se ressourcer au creux des quartiers parisiens emblématiques, et, au détour d’une pause goûter, de profiter des talentueux artistes mis en valeur par le collectif associé : Strada* Exhibition. Ce trimestre donc, c’est au tour d’un jeune et aventureux photographe : Adrien Huntzinger. Miranda Gunnarsson, commissaire de l’exposition et fondatrice du collectif,  rencontre l’artiste à New York, et séduite par son travail, lui donne sa chance à Paris.

Rencontre avec l’artiste

C’est en entendant parler de « Six-word story » qu’Adrien Huntzinger a eu l’idée d’allier le texte à la photographie. Ce serait l’écrivain E. Hemingway qui aurait lancé ce concept des « Six-word story », en mettant ses camarades de table au défi d’écrire une histoire de qualité en seulement six mots. Oui, six mots. Pari relevé par le jeune photographe qui prolonge la légende en nous proposant un voyage, à la fois visuel et textuel, au travers d’une exposition présentée en même temps au Strada Café du Temple, et à celui de la Place Monge. C’est à ce dernier que nous l’y avons rencontré, à la veille du vernissage de l’exposition.

Né en 1989 à Paris, Adrien Huntzinger a d’abord fait des études de droit franco-allemand qui l’ont conduit à Berlin, où il vivra pendant deux ans. C’est précisément là-bas que son intérêt pour la photographie grandit. Il y créé un blog avec l’un de ses amis sur leurs nombreuses promenades et sorties à Berlin. Quand l’un écrit, l’autre photographie. A son retour en France, il se lance dans des études de photographie à l’école Icart Photo à Levallois Péret, et en sort major de sa promotion en 2015.

Lorsqu’on lui demande de définir son art en quelques mots, Adrien évoque la série télévisée américano-canadienne culte de science-fiction The X-Files, également appelée Aux Frontières du réel. Il en extirpe le slogan « The Truth Is Out there » et l’applique à son art. Son fil rouge se tisse autour du mystère et de l’imaginaire. Il cherche à créer des ambiances sombres et mystérieuses qui invitent le spectateur à se faire sa propre histoire. De ce fait, ne surtout pas donner trop d’informations au spectateur. A l’image de son mentor, le photographe Todd Hido, il souhaite cultiver le plaisir de ne pas savoir, il faut en donner un peu mais pas trop, c’est au public de créer le reste. Une place à la libre-interprétation qui ne nous laisse pas insensible.

A propos de l’influence des autres arts sur son œuvre, Adrien se dit très inspiré par la musique et la peinture. Il cite Caspar David Friedrich et son tableau « Le Moine au bord de la mer ». On y retrouve en effet le mystère, la force des contrastes et l’étrange paradoxe entre le flottement rassurant qui accompagne ce vide, et simultanément, le caractère inquiétant qu’il confère. Stimulé par l’idée de lier les disciplines, mettre en musique ses expositions pourrait faire partie de ses projets. Le but ultime étant de créer un art totalement immersif.

Loin des clichés surexposés et de la tendance à la « photographie abordable », Adrien Huntzinger a su nous convaincre qu’il existe encore de réels talents de la photographie parmi la jeune génération : des jeunes qui s’affranchissent des filtres prédéfinis à la « Instagram » et, qui relèvent avec défi le challenge d’inciter à regarder autrement. Ainsi, on se laisse prendre au jeu : le travail très graphique et affuté du photographe transporte tout un chacun dans un univers quasi science-fictionnel (on ne sait pas si ça se dit, mais tant pis), mais qui pourtant relate bien la réalité. Entre attrait et aversion, l’univers d’Adrien a quelque chose du cirque à l’ancienne : une incitation au voyage qui nous fait frémir de plaisir, qui nous donne envie de vivre l’histoire de ces images enivrantes. Bravo !

 

Découvrez son site

La page de Strada Exhibition

« Six Word Stories » – exposition jusqu’en juillet 2016 – STRADA CAFE  – 94 Rue du Temple, 75003 Paris +  24 rue Monge, 75005 Paris

Les commentaires sont fermés.