Skizzy Mars, seul sur sa planète

A force de produire de jour en jour, de semaine en semaine, de mois en mois des œuvres musicales uniques par leur qualité, on attire l’œil, ou plutôt l’oreille. On force l’admiration, même. Voilà que, certains, non contents de faire de bonnes sonorités, créent avec une telle régularité dans le bon goût, qu’on ne sait plus quelle musique choisir. Dans cette catégorie, on peut officiellement faire entrer par la grande porte Skizzy Mars.

Enfanté le 3 février dernier, et quasiment annoncé depuis neuf mois (on exagère), le “Red Balloon Project” du New-Yorkais arrive, presque un an après son grand-frère “P A C E“, qui était rapidement devenu le chouchou de la famille. Pensionnaire du label Penthouse Music, Skizzy Mars s’est entouré, notamment, du Californien qui monte, aka G-Eazy, du Floridien QuESt ou encore de la divine Devon Baldwin. Que du beau monde, en somme. Entre l’addition de talents annoncés, une attente qui était grandissante et des promesses musicales distillées sur Soundcloud, la pression était lourde sur les épaules du emceede Manhattan.

Le résultat : un EP qui nous parait encore plus réussi que le précédent. C’est vous dire ! Le jeune artiste a pris du poids, stylistiquement parlant, et s’affirme de plus en plus. Ce qui pouvait passer pour un hip-hop, quelquefois un peu trop pop’, est devenu plus profond, avec ce soupçon d’électronique qui semble être un passage obligé dans le nouveau hip-hop, dans le nouveau rap. Ici, le son est tantôt un peu plus pesant, tantôt plus épuré que sur “P A C E“, mais toujours réussi. On sent un important travail de production derrière.
Et puis, comment parler de Skizzy Mars, sans parler de son flow ? Tellement singulier, tellement unique. Il a une manière d’allonger ses mots, de faire sentir qu’il ne force jamais, on décèlerait presque quelque chose de mélancolique, parfois. Une chose est sûre, son style est unique, inclassable, on ne saurait trouver d’équivalent, de modèle ou de référence : Skizzy a son propre univers.

Il parait que l’homme rêve d’aller sur Mars, la Planète Rouge comme le “Balloon” du nouveau projet, de Skizzy Mars. Une planète qui est l’objet de tous les fantasmes, celle qui a souvent été affublée de petits hommes verts. Skizzy est un vrai Martien, il marche sur sa planète, dans son univers. Si vous avez loupé le premier EP, ne loupez pas celui-là. En attendant, pour vous mettre l’eau à la bouche, on vous laisse écouter “Be Lazy“, présent sur le “Red Ballon Project“, et n’oubliez pas d’aller faire un tour sur iTunes pour chopper une des perles de ce début d’année.

Be Lazy

iTunes : https://itunes.apple.com/us/album/the-red-balloon-project/id952774130

Les commentaires sont fermés.