Sur les traces de Dali, Van Gogh et Mondrian autour d’un verre

C’est une découverte d’artiste surprenante et inédite aujourd’hui, avec le travail de « Rush » Rajendra Limbu, mixologue à l’Artesian de Hong Kong, qui s’inspire des oeuvres de ces maîtres de la peinture pour exécuter des cocktails. Ça change du mojito-pression servi tiède (ça existe, juré).

Avec les 24 et 26 mars prochains la venue d’Art Basel Hong Kong et de l’effervescence artistique qui règnera sur la ville, il est certain que les cocktails de « Rush » ne passeront pas inaperçus ! Car l’art aurait tendance à s’installer, de plus en plus, dans nos assiettes et dans nos verres : montages, décorations, choix de matières etc. Et c’est tant mieux car, quand on aime passionnément la gastronomie et l’art, rien de tel que d’avoir les deux en même temps. Dernier exemple en date, Uwe Opocensky, le chef étoilé venu d’Allemagne, présentera un Menu Arts au Mandarin d’Hong Kong avec des visuels justes incroyables.

À l’Artesian, le bar si chic du non moins raffiné Langham, le mixologue ouvre sa carte autour des célèbres spirales de La Nuit Étoilée (1889) de Vincent Van Gogh. À l’intérieur de cette nuit artificielle, nous retrouvons du Chalong Bay Rum (un alcool thaï), du Frangelico pour le goût de noisette, de la Strega (liqueur amère italienne aux herbes), un peu de Curaçao Bleu, du citron vert frais et du Bitter.

Les fans de Dali pourront, quant à eux, déguster une version liquide de La Persistance de la Mémoire (1931) avec son horloge molle caractéristique. Le génie de « Rush » est d’avoir reproduit cette horloge sur le verre et sur le cocktail. Niveau gustatif, on part pour des saveurs sud-américaines (Mescal, Grand- Marnier, liqueur à l’orange, jus d’orange, amers d’orange).

Enfin sa dernière création, la reprise de Tableau I  de Mondrian (1921) avec cette rigueur géométrique : à base de Saffron Gin, de grenadine, de Chartreuse, d’une touche de bitter et de jus de citron frais.

Ces cocktails uniques sont aussi éphémères, ils ne seront disponibles à la dégustation seulement du 23 mars au 30 avril, pour la modique somme de 20 euros le verre. Pensez à réserver à l’avance tout est full.

Contrairement à l’alcool, l’art est à consommer sans modération.

Crédits et sources photographiques : Blouin Art/Cultravel/ Lifestyle Asia/Artesian/Langham Hotel HK.

Les commentaires sont fermés.