The incredible dream show

Lorsque Yann rencontre Sébastien, c’est le coup de foudre. Deux percussionnistes batteurs aux ambitions décalées : devenir des « batteurs anormaux », soutient Sébastien. Ensemble, ils se mettent en quête d’un spectacle loufoque mêlant rock, performance et humour. Lorsqu’ils énoncent leur volonté de mettre en scène un groupe de deux batteurs, les portes claquent. Un hermétisme qui ne freine pas pour autant le binôme qui finit par faire entendre sa voix. Fin 2011, le producteur Claude François JR les propulse sur scène avec Cloclo Junior, marquant le début d’une grande aventure pour les futurs Fills Monkey. Chine, Maroc, Angleterre, les pays n’ont pas fini de s’arracher notre duo français. A l’Européen jusqu’au 6 mars 2016, c’est tambour battant que les Fills Monkey présentent l’« Incredible Drum Show ».

Une heure et demie de show, c’est ce que les Fills Monkey nous promettent, et ils tiennent parole ! L’intimiste Européen – anciennement Théâtre Rond– encercle les artistes et place le public au plus proche des musiciens. Les sièges vibrent sous les percussions effrénées, multiples, mais jamais semblables, stimulées par des jeux de lumière hypnotiques et rythmés. Pendant toute la durée du show, le spectateur voyage, porté par une dynamique onirique audacieusement ficelée. Les Fills Monkey occupent tout l’espace et regorgent d’inventivité. On pense à Charlie Chaplin et à son incontournable Charlot, au travers de la justesse de ses mimes et de son humour léché.

Tout s’enchaîne avec évidence et les prouesses des jeunes artistes semblent exécutées avec facilité. Aucune parole, juste des bruitages aux intonations explicites, capables de rendre limpides des conversations abstraites. L’imaginaire bat son plein, sans cesse titillé par l’infinité de sonorités et transporte le public au Moyen-Orient ; sur une route déserte où les artistes font du stop ; à un match de tennis ou en plein clip d’LMFAO.

Il n’y a plus de limites, à l’imaginaire comme au réel. Le duo s’immisce parmi les spectateurs et joue avec eux. Le crâne d’un homme se transforme en batterie le temps d’un tableau burlesque, et les artistes improvisent avec les réactions du public. Le spectateur ne reste pas passif, et se voit régulièrement sollicité dans la guéguerre que se livrent les deux personnages au travers de leurs singeries.

Deux virtuoses à ne pas manquer pour faire le plein de batterie !

Les commentaires sont fermés.