TOP 5

François-Wilfried n’a d’autre choix que de se mettre à la guitare pour séduire, du fait de son prénom ridicule. Très ambitieux, François-Wilfried veut pécho vite, et si possible dépasser son record personnel d’une demi-femme (je laisse faire votre imagination). Il refuse de passer par la case conservatoire-solfège et musique de virtuoses à perruques, morts depuis longtemps. Option parallèle ne nécessitant qu’une connexion internet (de bonne qualité sinon ça rame) : YouTube. La suite est simple comme bonjour, il suffit d’apprendre un morceau connu, trouver une plage ou un parc face au soleil, mettre un gilet puis chanter devant des dizaines de biches émerveillées. Bien évidemment son prénom doit rester secret, parce que les filles aiment les hommes mystérieux qui ne parlent pas trop tout en étant drôles et sympathiques, charismatiques, virils mais sensibles, macho et jaloux mais sans les baffes. Quel titre choisir ? Quels sont les morceaux qui vont les faire craquer ? Petit florilège !

TOP 5 des chansons massacrées sur YouTube de façon régulière, par les musiciens du dimanche refoulés sur Tinder (l’accord que le type joue sur la photo est dégueulasse et purement photogénique).

Number Fiiiiive Dernière danse de Kyo, parce que c’est la reconquête de la femme par l’homme amoureux en bas de chez elle. Le chanteur ramène son groupe entier pour la sérénade (genre la fille n’a pas remarqué par sa fenêtre qu’un groupe de rock faisait ses balances « un, deux, un, deux test micro »). Une dernière danse, un dernier slow, un ultime zouk.

Number Fooooour Seven Nation Army de The white Stripes, parce que le titre est interprétable dès 14 ans, une voix qui mue est suffisante. En plus de cela, les premières notes sont reconnaissables, faciles à jouer et peuvent s’accompagner d’un léger po po lo po po po…po.

Number Threeeee U-turn (lili) d’Aaron, parce que nous sommes à l’apogée du type mystérieux. Exit le ukulélé, l’harmonica ou l’accordéon (le coup de l’accordéon c’est 8 ans de célibat derrière les gars) place à la petite guitare folk qui sort de nulle part du genre « oooh une guitare ».

https://www.youtube.com/watch?v=xTKfrY4cQ9I

Number Twooooo Hallelujah de plein de gars différents parce qu’il faut éviter le « je connais la chanson de Shrek si tu veux » . Privilégiez votre connaissance d’une certaine version, d’un certain artiste, un peu comme si vous travailliez chez Art/ctualité quoi. Hallelujah c’est une valeur sure, et je parle en connaissance de cause avec cette chanson j’ai encore, encore, encore, encore, encore pécho.

And the winner is….. Wonderwall d’Oasis, parce que quatre accords et une voix cassée suffisent. Je suis un rockeur, un vrai ! Je bois du panaché, je mâche du chewing-gum, et j’ai cassé ma guitare à la fin du morceau… Chose que je regrette.

Crédit photo : huffingtonpost.fr

Les commentaires sont fermés.