TOP 5

Bon, ces derniers jours, le soleil nous a clairement fait un doigt d’honneur. Comme diraient les nouveaux paroliers de la chanson française, le ciel n’a eu de cesse de pleurer sur nos visages, les nuages endeuillés hurlant leur rage #JePasseLeMatinSurW9 ou #RimbaudPeutPasTest. Comme un malheur n’arrive jamais seul, nous nous intéressons aujourd’hui aux musiques, dont la fonction première est de rendre vos vies sombres, encore un peu plus noires. En général, ce genre musical est accolé à ce que nous appelons le « seum », en d’autres termes, les chansons tristes s’écoutent dans un état de dépression préalable pour que notre monde pitoyable s’effondre davantage. Qui sont ces marchands de larmes ? Notre équipe a enquêté au cœur des quartiers chauds de Marseille aux cotés des équipes de la police. Petit florilège !

TOP 5 des artistes que ma voisine a ajouté à sa playlist après que son mec l’ait larguée pour une prof d’équitation plus jeune et supportrice du Paris Saint Germain.

Number fiiiiive Renaud, parce que Mistral gagnant est trop attendu donc on donne la cinquième place. La chanson mélancolique est intemporelle à l’image des titres de Brel ou Ferré, du coup on se la réécoute.

Number fooooour London Grammar, parce que la voix d’Hannah Reid est magnifique, mais que c’est pas non plus l’atout fun d’une soirée. Prenons l’exemple du titre qui les a rendu célèbres, essayez de taper le moonwalk et d’ambiancer la foule… Oui…Non… Voilà c’est bien ce que je disais.

Number threeeee Adele, parce que non seulement elle est dépressive, mais en plus elle exprime son mal être en gueulant. On a compris que tu avais foiré tes exams et qu’il pleuvait dehors, inutile d’en faire 96 albums.

Number twooooo Erik Satie et ses gymnopédies, parce que vous n’avez qu’à regarder au loin et attendre. C’est lent, c’est beau et ça fait chialer. Le compositeur français vous attend à la sortie des partiels si vous avez eu le malheur de poser la fameuse question « Tu as choisi quel plan de disserte toi ? Ah… Merde j’avais pas pensé à ça ».

And the winner is….. Eric Clapton, parce qu’il compose la chanson Tears in heaven en hommage à son fils de quatre ans, Connor, qui s’est défenestré en mars 1991.

Credit photo : g-neration-citation.skyrock.com

Les commentaires sont fermés.