TOP 5

Les vacances sont imminentes aussi, quoi de mieux qu’un retour au point de départ. Aujourd’hui, Art/ctualité vous livre un top un peu particulier pour deux raisons : tout d’abord, nous conseillons aux âmes sensibles de s’abstenir et nous précisons qu’il s’agit d’un second volume. Souvenez-vous, les mois de septembre devait s’abriter d’une pluie de rafales des plus mauvaises punchlines des rappeurs, le mois de juillet doit désormais fuir face aux punchlines les plus violentes, les plus hardcores de nos chers poètes de la rue. Petit florilège !

TOP 5 des vers du rap français qui font passer Saw pour un film pour enfants et Jacquie et Michel pour des novices. Nous déclinons toute responsabilité quant aux figures de styles employées à l’image d’une mise en parallèle entre un sexe masculin et une canette de 50cl.

Number fiiiiive « On a du sang sur les mains parce que la rue a ses règles ». Monsieur R.O.H deux F, Rohff quoi. Jolie mise en perspective du principe dit de « cause à effet ».

Number fooooour « Viens à Sevran si tu veux de la lourdeur tu sors de la chatte à ta maman et t’en as encore l’odeur ». Voilà, il s’agit de Kaaris que nous ne présentons plus. C’est assez explicite pas besoin de commentaires.

Number threeeee « Je vais me tatouer une guêpe sur le gland, tu pourras me pomper le dard ». Qui a parlé de misogynie ? Aucune utilisation de l’impératif à ce que je vois. Mention spéciale à sa phase en live « Que toutes les meufs dans la place lèvent les mains, c’est bon les gars vous pouvez leur toucher les seins. » Ceci n’est pas une parodie.

Number twooooo « Mes baskets sentent la schneck, trop de putes à mes pieds ». Ne vous inquiétez pas, il est là notre petit Booba.

And the winner is….. « J’aurais pu t’aimer, faire de toi ma petite femme mais je vais te trouer comme une pute jusqu’à l’hémorragie vaginale ». Le moins que l’on puisse dire c’est que ça donne envie. C’est signé les Casseurs Flowters emmenés par Orelsan qui avait notamment eu des soucis avec la justice pour une histoire d’amour un soir de St Valentin… Enfin en un peu plus violent.

Crédit photo : snipview.com

Les commentaires sont fermés.