TOP 5

Nombreux sont ceux qui se demandent ce que je fais quand je ne travaille pas, et fonce à la recherche de la quiétude ? Eh bien, j’écoute de la musique bien évidemment. Nous connaissons tous cette fille qui part à la recherche de « l’électro posée », ou du « rap chill ». Elle recherche cet état de repos musical, un peu comme vous qui cherchez votre gobelet en plastique lors d’une soirée. Elle finit par lancer Itunes, en aléatoire à l’image du gobelet neuf que vous avez récupéré dans la cuisine, en esquivant les membres de la contre-soirée (dans laquelle il y a davantage de nourriture). Qu’est-ce que j’écoutais cet été pendant mes pauses ? Petit florilège.

TOP 5 des titres qui t’obligent à mettre une alarme sur ton portable, pour t’éviter de t’endormir tant tu te concentres pour discerner chaque son magnifique, et t’effaces peu à peu au profit de celui que l’on nomme sommeil.

Number fiiiiive Jazzy Bazz, parce que le rappeur à l’allitération audacieuse, mais à la perruque sur la langue, est de retour à l’automne, et comme il le dit si bien « tu vas dépenser du fric ». Il sort le clip de son nouveau titre 3h33. A 3h33 du matin personnellement…je m’en fous totalement, et l’écoute vers 11h.

Number fooooour Bershken, parce qu’à une lettre différente il avait le nom d’une enseigne de prêt à porter, et que son remix du titre de Marvin Gaye est à la fois original et délicieux. Oui j’aime les métaphores culinaires.

Number threeeee Sonya Spence, parce qu’en 1981, le funk et la soul se rencontrent sur « Let your flow on ». L’artiste était également célèbre pour sa reprise de « Jet plane » un an plus tard, le reggae au bout des doigts.

Number twooooo Les sages poètes de la rue, parce que « Le train de minuit » est un texte somptueux saupoudrée d’un riff de guitare à la reverb épicée. Le groupe de rap français se forme à la fin des années 1980, et esquive la violence au profit de la poésie.

And the winner is….. Ephemerals, parce que c’est mon petit coup de Coeur de l’été, de la bonne soul comme on l’aime, un peu comme Myron&E. Jalapeno Records les accueille en 2013, et ils montent peu à peu. Je vous souhaite le meilleur les gars…cordialement.

Crédit Photo : pandanlag.unblog.fr

Les commentaires sont fermés.