TOP 5

« Là-bas il fait chaud, on boit l’eau du coco, sous les cocotiers les filles sont dorées. » On connaît tous un type qui prend l’accent antillais, lorsque son menu best-of met un peu trop de temps à arriver, qu’il boit un verre de rhum, ou qu’on lui parle d’adultère. Ce même gars vénère le Zouk, parce que c’est sa seule occasion de pouvoir se coller à une demoiselle, sans passer pour un pervers qui rode aux alentours des vestiaires féminins à la piscine municipale de Tristesse-les-bains. Clichés dites-vous ? C’est fort probable. En attendant, s’ils n’ont pas leur place lors du quart d’heure américain, ils sont du genre ultra connu outre-mer. Qui sont ces artistes antillais qui envoient du rêve sans être un remix commercial, ou un pseudo collectif métissé ? Petit florilège!

 

Top 5 des artistes qui rappellent au Doc que ses parents sont nés là-bas, et qu’il est né ici sous la misère et les cris

 

Number Fiiiiive Les Déesses parce que Madinina, Gwadada et Cameroun s’unissent pour leur premier single On a changé en 2007. Lylah, Edene et Philypa ne vous sont peut-être pas inconnues, surtout si vous avez réussi à pecho le troisième titre de la soirée. Le clip est une petite pépite, notamment lorsqu’elle sort la PSP (#HighTechnology, #ThugLife).

Number Fooooour Slaï parce qu’on se demande s’il parle avec la même voix dans la vie de tous les jours. Sa chanson Comme une flamme a vwément mawké ou fè ouge les femmes au bout du rouleau, et prêtes à tout pour qu’un homme les touchent. A ce niveau-là, une simple bise relève de l’orgasme. Le guadeloupéen Patrick Sylvestre a notamment sorti l’album Double six le premier décembre 2014.

Number Threeeee Patrick Saint Eloi parce qu’il nous a quittés le 18 septembre 2010 à 51 ans. Il fût membre du groupe Kassav, et l’un des chanteurs de Zouk love les plus connus. Voix magnifique, textes travaillés, PSE reste l’un des artistes les plus populaires des Caraïbes, et le pionner de ce qu’on appelle le Zouk Love.

Number Twooooo Edith Lefel parce qu’elle est une référence en la matière, peut-être la chanteuse de Zouk la plus célèbre et la plus appréciée. Le clip a pris un sacré coup de vieux et ce n’est pas Happy de Pharrell mais bon. Nous lui accordons la deuxième place et lui rendons hommage, elle s’est éteinte le 20 janvier 2003 et repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

And The Winner is…..Kassav parce que le groupe créé en 1979 parvient encore à remplir le Zénith de Paris, aujourd’hui. Kassav c’est avant tout un mélange de musiques traditionnelles, du Gwoka (Guadeloupe) au Kompa (Haïti), en passant par le Bélé (Martinique). Si Jocelyne Béroard, Jacob Desvarieux, George Decimus et les autres ne vous disent rien, vous avez forcément entendu une de leurs chansons un jour, à moins d’avoir dix ans et demi (auquel cas il y a peu de chance que vous lisiez cet article).

 

 

Crédit photo : zannib.universpodcast.com

Les commentaires sont fermés.