TOP 5

C’est LE passage du film, la scène stylée aussi bien au niveau de la prise de vue que…du son. Entre cohérence scénique et anachronismes, les réalisateurs s’entourent souvent de grands artistes populaires afin d’épicer leur œuvres. A l’occasion de la sortie du film d’Ava Duvernay, Selma, récompensé aux oscars pour la chanson Glory, interprétée par Common et John Legend, retour sur ces titres que nous avons découverts dans les salles de ciné avant les salles de concert. On ne vous parle pas de Grease ou Pulp Fiction parce qu’il y en a marre. Petit florilège !

TOP 5 des titres que vous retrouverez dans les bandes-originales et qui, on doit bien le dire, envoient du pâté… (Parce que cinéma Pathé Gaumont et qu’en fait…euh…c’est rigolo parce qu’il y a un jeu de mot…une boutade…je vous jure que la vanne ne vient pas de moi c’est un piratage des Anonymous).

Number Fiiiiive… Earned it, The Weeknd parce que le canadien Abel Tesfaye interprète ce titre, présent dans la bande-originale de l’adaptation du best-seller Fifty shades of Grey. Le jeune homme de 25 ans à la coupe de cheveux énigmatique (non il faut s’arrêter deux secondes dessus parce que c’est clairement de la provocation) expose sa voix en cinquante nuances, accompagné d’un orchestre à cordes. Que demander de plus ?

Number Fooooour… Horny, New Radicals et Cee-Lo Green, parce que la chanson est extraite de la B.O du film New York Melody, dont on vous avait déjà parlé à l’occasion d’un Top concernant les acteurs chanteurs. Petite mention pour un passage du film qui pose, qu’il est impossible de ne pas danser sur une chanson, un bon petit funk comme on les aime : Skipworth et Turner, Thinking about love.

Number ThreeeeeNique la police de Cut Killer, parce que Joeystarr et Edith Piaf ça vaut le détour. Un sample du célèbre Dj pour le film de Mathieu Kassovitz La Haine, le réalisateur a d’ailleurs évoqué récemment un possible deuxième volet dans les salles obscures.

Number Twooooo… Mo better blues, parce que c’est le meilleur film de Denzel Washington. De, et avec Spike Lee et Wesley Snipes, c’est accessoirement mon film préféré (oui j’aime raconter ma vie) et si vous ne l’avez pas encore vu et que vous aimez le jazz, foncez.

And the winner is….. Lose yourself d’Eminem dans 8 Mile, parce qu’elle est dans votre Ipod lorsque vous faite du sport, que vous vous sentez intouchable mais que votre corps vous dit « détends toi mon gars c’est qu’une chanson et moi je frôle l’hypoglycémie ».

Crédits photo : closeupfilmcenter.com

Les commentaires sont fermés.