TOP 5 des clips animés

Parce que Disney a annoncé, il y a peu, la sortie de son prochain film d’animation, que c’est un procédé courant dans l’industrie vidéo musicale, que je cherche un peu de douceur dans ce monde de brutes, et que le film Strictly Criminal est ennuyeux au possible (gratuité totale je l’avoue), nous jetons un coup de projecteur sur les clips originaux. Dessins animés, films d’animation et j’en passe, nous nous souvenons d’eux parce qu’ils sortent du lot, de la même façon que Dimitri et son CV interactif qui lui a permis de rafler le poste que vous prisiez dans cette entreprise de confection de gommes bleues et roses (avec le coté bleu qui déchire votre feuille à la moindre tentative). Quels clips ont attiré notre attention ? Petit florilège !

TOP 5 des clips qui refusent de présenter quelqu’un qui marche dans la rue en chantant, ou une quelconque chorégraphie totalement hors de propos, mais qui participe à une démonstration égocentrique de l’interprète (je chante de la merde mais je sais faire le moonwalk). 

Number fiiiiive Junior Senior, parce que le duo danois fondé en 1998 prend le pari de pixelliser le titre Move Your Feet de 2003. Un monde vidéo-ludique dont ils raffolent puisque l’un de leurs morceaux était présent sur la bande originale du jeu Worms 3D (sur Gamecube à l’ancienne).

Number fooooour Daft Punk, parce que le 13 octobre 2001 était un beau jour, le titre Harder, Better, Faster, Stronger  voyait le jour. Le clip est une portion d’un long métrage réalisé par Leiji Matsumoto : Interstella 5555.

Number threeeee Gorillaz, parce que le groupe britannique a fait de ses clips une image de marque. Des personnages fictifs pour éviter les selfies intempestifs, voilà la technique.

Number twooooo Vibronics, parce que le groupe anglais de Leicester officie dans le reggae et multiplie les expériences de métissage musical. Ici, un clip pour le moins original et artistique.

And the winner is….. Black Mamba, parce que le Ghetto millionnaire nous a tous fait danser et poursuit sa quête du pas de danse ultime ! OK…j’ai craqué… Le label virtuel en trois dimensions réunit différents univers et deux morceaux à ce jour.

Crédit photo :  youtube.com

Les commentaires sont fermés.