TOP 5 des studios d’enregistrement classes et originaux

Avant que les divines mélodies n’atteignent vos petites oreilles d’individu ridicule il y a du travail, beaucoup de travail. Prise de voix, editing, arrangements, mixage, les ingénieurs du son font le maximum pour que des artistes puissent proposer un produit relativement correct aux maisons de disques. Du bon matériel et des professionnels talentueux, voilà la recette pour que le rap français autotuné fleurisse, ou pour que l’on vous fasse gober qu’un oiseau, un enfant, et une chèvre valaient plus de dix balles à la Fnac. Aujourd’hui, immersion dans les studios d’enregistrements les plus célèbres, nous ne garderons que les artistes, pas les usurpateurs… Petit florilège !

TOP 5 des studios d’enregistrements « classes » et originaux qui ont marqué l’histoire musicale. Tout ça alors que vous pouviez faire fortune avec Garageband et un peu d’imagination.

Number fiiiiive Sun studios, parce que le producteur Sam Phillips ouvre le studio dans le Tennessee, studio qui partage le bâtiment avec le label Sun Records. Si très vite les artistes blues et country s’orientent vers les studios Sun, ils sont surtout célèbres pour le rock qu’ils ont accueilli.

Number fooooour L’Astoria Studios, parce que jouer sur la Tamise est une idée originale il faut l’avouer. Construite en 1911, la péniche est rachetée par David Gilmour 75 ans plus tard. Transformée en studio par le guitariste des Pink Floyd, elle pouvait à l’origine être un lieu de répétition pour orchestre.

Number threeeee les studios Sound City, parce qu’ils naissent en Californie en 1969 et ferment leurs portes en 2011. Santana, Nirvana, Artic Monkeys ou les Red Hot se succèdent au sein de ces studios de Los Angeles, de grandes salles aux allures de salons et un confort de mise.

Number twooooo Hitsville U.S.A, parce qu’en 1959 le producteur américain Berry Gordy, fondateur du label Motown, achète les lieux. Ancien locaux photographiques situés à Détroit, les studios étaient ouverts 22 heures par jour, et font également office de musée du label aujourd’hui.

And the winner is….. Abbey Road, parce qu’il entrait dans la légende, sans le savoir, en accueillant des groupes tels que les Beatles, Radiohead, Pink Floyd. Sur initiative d’EMI en 1931, le bâtiment londonien change de nom après le passage des Beatles. Il sera par la suite recouvert de graphes, des artistes venus des quatre coins du monde, mais aussi par de simples amateurs de musique relativement inspirés.

Crédit photo : mybandsnews.com

Les commentaires sont fermés.