TOP 5 spécial Star Wars

Il n’est plus rare de croiser de nos jours des lycéens, baguette magique à la main, de grands blonds aux oreilles pointues brandir un arc dans le métro ou encore des Stormtroopers faire une chenille dans votre bar favori. À chaque grande saga son public fou à lier et prêt à en découdre dans la file d’attente avec davantage de hargne qu’un sosie de Mylene Farmer. Star Wars épisode 7 c’est en ce moment et nous ne pouvons échapper au raz-de-marée, les artistes non plus et ça ne date pas d’hier… Petit florilège !

TOP 5 des petites et grandes références à l’univers de Star Wars le tout sans parler à l’envers, entamer par « il y a longtemps dans un Rapgame très lointain » ou « que la force soit avec toi si tu vas au concert de Black M » parce que nous n’aimons pas les clichés.

Number fiiiiive Epic Rap Battles of History parce que la chaîne oppose celui que l’on considère comme le plus grand méchant de l’histoire du cinéma à un dictateur célèbre (quel suspense). C’est sous-titré et le pire c’est qu’ils rappent mieux que Jul !

Number fooooour Gnarls Barkley parce qu’on a choisi leur délire lors des MTV Music Awards plutôt que ceux que nous aurions pu trouver du côté de la troupe de Enfoirés. Chewbacca à la batterie, il aurait fallu y penser avant !

Number threeeee Instant Funk parce que le groupe de Disco de Philadelphie intitule sobrement son morceau Dark Vader en 1979. Ce n’est pas une phrase qui sort de nulle part, c’est le titre du morceau. J’espère que ça suffira.

Number twooooo Booba parce qu’il faut « donner la force aux chiens de la casse », le numéro dix est obsolète désormais c’est au Maître Yoda que nous avons à faire et il sort de la salle de muscu apparemment. Je ne ferai aucun commentaire sur la musicalité relative à ce titre. Du grand art.

And the winner is….. Iam parce que le groupe à l’accent chaud est inévitablement en tête de liste que ça plaise ou non. Ce n’est plus une référence mais un hommage le tout avec une petite moustache bien sympathique chez notre Akhenaton national.

Crédit photo : actu-film.com

Les commentaires sont fermés.