TOUS AUX GALERIES !!!

Paris Photo a fermé prématurément ses portes. La foire, qui devait se tenir du 11 novembre jusqu’au 15, n’a finalement pas ouvert ses portes le 14 novembre, en raison des événements survenus la veille dans la capitale.

Pour se rattraper, les galeries parisiennes organisent des rendez-vous le week-end prochain, le 28 et 29 novembre, de10h du matin, jusqu’à 20h.

Beaucoup de galeries parisiennes ont décidé de ré-accrocher les sélections initialement prévues pour Paris Photo, au sein de leurs propres espaces parisiens. Un moyen, en somme, de faire se poursuivre la foire. 

Paris Photo relaye donc l’événement sur son site internet. La quasi-totalité des galeries parisiennes participe à cette initiative, afin de tenter de vendre, pourquoi pas, quelques oeuvres supplémentaires. Mais surtout, de faire venir d’autres collectionneurs. 

La foire ayant fermé plus tôt, beaucoup de problématiques en ont découlé. La première est la question de la vente des galeries. Bien que pour cette édition 2015, les galeries et les libraires enregistraient de beaux chiffres, il est de notoriété publique que les grosses ventes se font le week-end. Les jours de semaines, les acheteurs viennent, voient, réservent, mais c’est bel et bien le samedi et/ou le dimanche, que les achats se concrétisent. Il était donc important de faire face à cette perte, c’est pourquoi les galeries parisiennes proposent d’ouvrir leurs portes le week-end prochain.

Les galeries se doivent de rentabiliser leur stand. Le prix du mètre carré s’élève à 589€, comme pour la FIAC, mais le prix de vente d’une oeuvre photographique n’est pas le même que celui d’une peinture. Il est donc impératif pour les galeristes de Paris Photo de vendre.

Dans le cas présent, l’annulation de la foire, pour ce type de raison, permet peut-être une indemnisation. Aucune galerie n’a à ce jour fait part d’une telle requête. Le contexte était tel, que la priorité était de vider les stands et de ramener la marchandise « chez soi ». Maintenant que les stands sont démontés, et que les galeristes ont eu le temps de faire le point sur leurs ventes, la question de l’indemnisation et le rôle des assurances de Reed pointera peut-être le bout de son nez…

Si aucune galerie n’en a fait la demande, est-ce que Reed Exposition, quant à lui, fera un geste envers ses exposants ?

Affaire à suivre…

En tout cas, un bon moyen de pouvoir revoir des oeuvres que vous avez aimées durant Paris Photo, ou alors de découvrir les sélections de quelques galeries parisiennes ! En ce qui nous concerne, on vous fait le debrief bientôt, mais une chose est sûre : le week-end du 28-29 on ira visiter ces galeries !

Les commentaires sont fermés.