Une forêt de bambou à Paris

La IBU Gallery expose jusqu’au 28 mars 2015 les photographies de Dae Soo Kim.

Cette galerie était initialement dédiée à l’exposition des oeuvres de la créatrice américaine IBU. Après son décès en 2002, la galerie souhaita faire perdurer sa vision de l’art, et présente depuis des artistes soucieux du détail, de l’équilibre et de la matière.

Dae Soo Kim, l’artiste exposé, est né à Séoul en 1955. Il rejoint tout d’abord les Beaux-Arts en Corée, puis part à New York étudier la photographie.
Ses clichés argentiques sont développés par l’artiste lui même sur papier ILFORD, assez épais, et montés sur des supports rigides.
Les photographies sont très sombres et attirent l’oeil presque instantanément. On remarque une densité due aux détails, très fins, des sujets traités : des forêts de bambous, immenses et imposantes.

Bien que la photo soit lisse, on a l’impression de pouvoir s’enfoncer au milieu des grandes lignes qui se dressent face à nous.
Le cadre, en chêne teinté, augmente encore plus cette lourdeur, et contribue à ancrer réellement devant nous ces arbres.
La finesse dont font preuve les clichés, créée par la pause longue, est remarquable. De loin, on a d’abord l’impression de quelque chose de grossier, et plus on approche l’oeil, plus la minutie se dévoile à nous.

Une harmonie se dégage du travail de l’artiste et met ainsi en exergue la conscience plastique sud-coréenne. Un mélange parfait entre la délicatesse du détail et la noirceur de la photographie. Un écho donc à la culture du Yin et du Yang, de l’équilibre, de la nuance et de la mesure.
Cette dualité, maniée avec excellence, souligne l’importance du lien entre l’idée de départ et celle de la matière.

Une exposition à ne pas rater, tant les clichés sont plaisants à admirer.

IBU Gallery
166 Galerie Valois
75001 Paris

Tel : 01.42.60.06.41

Crédits photos : 1 & 2

Les commentaires sont fermés.